Un milieu à préserver

Accueil

ULVERTON C’EST…

Témoin vivant de l’histoire des Cantons de l’Est au 19e siècle, le hameau d’Ulverton arbore fièrement ses magnifiques maisons ancestrales.

Ses paysages vallonneux longent la majestueuse rivière Saint-François et mettent en valeur le caractère essentiellement agricole du territoire.

Les Abénakis ont été les premiers à s’établir sur les berges de la Saint-François. Puis se sont implantés les loyalistes venus du Sud; Irlandais et Écossais les suivirent à partir du début des années 1800. Les Wadleigh, Miller, Mooney, Reed sont ceux qui ont construit ces résidences victoriennes qui ont été préservées jusqu’à maintenant.

À l’aube du deuxième millénaire, Ulverton est devenu majoritairement francophone et plusieurs nouvelles familles trouvent ici nature, paix et qualité de vie pour y élever leurs enfants.

À Ulverton, l’agriculture a conservé son caractère familial tout en se montrant dynamique et d’avant-garde. Nos producteurs locaux rayonnent dans les marchés publics aux alentours: vin, produits à base d’argousier, agneau biologique, fromage de lait cru de chèvre, légumes biologiques, font partie des délices locales.

Au plaisir de vous y accueillir!

Vous pouvez maintenant vous inscrire afin de recevoir des info lettres de la Municipalité. Ces info lettres serviront à aviser les citoyens de nouvelle de dernière minute, de prévention, de modification, d’avis de réparation ou travaux sur certain chemin de la municipalité et plusieurs autres informations.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) souhaite vous informer qu’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N1 a été détecté chez un oiseau sauvage sur le territoire de   votre MRC.

Votre vigilance et votre collaboration sont souhaitables afin d’optimiser la surveillance pour détecter rapidement d’autres cas potentiels chez des oiseaux sauvages, qui pourraient entraîner des conséquences pour la santé de la volaille ou la santé humaine. Toutefois, l’influenza aviaire se transmet rarement aux humains.

Pour ce faire, signalez la présence d’oiseaux morts ou moribonds sur le territoire de votre municipalité en composant le 1 877 346‑6763. Ne manipulez pas l’oiseau en attendant les directives. Vous obtiendrez par téléphone les instructions pour la collecte sécuritaire de l’oiseau, qui devra être amené dans un lieu où il pourra être collecté par un agent de la faune du gouvernement.

Ne pas approcher ou toucher les oiseaux sauvages.

En tant que propriétaire d’une basse-cour ou d’un petit élevage d’oiseaux, vous devez savoir que le risque pour vos oiseaux de contracter le virus de l’influenza aviaire est actuellement élevé. Il est primordial d’éviter tout lien entre les élevages de basse-cour, mais aussi entre les élevages de basse-cour et les élevages commerciaux (visite, partage de personnel et d’équipement, achat d’oiseaux ou échange, etc.).

Appliquez les mesures de prévention, de biosécurité et de surveillance nécessaires pour protéger vos oiseaux :

-Prenez connaissance de l’Avis de vigilance, partagez-le et affichez-le au poulailler;

-Affichez également cette fiche aide-mémoire, comme rappel des règles de base pour protéger votre élevage contre la grippe aviaire;

-Évitez les rassemblements d’oiseaux jusqu’à nouvel ordre (ex. foire, exposition).